10 janvier 2006

John Mayall le père du Blues moderne

Toute la musique qu'on aime, elle vient de là...

John Mayall, né à Manchester en 1933, infatiguable et authentique artisan du blues, multi-instrumentiste et auteur-compositeur hors du commun, ne s'est pas contenté de découvrir et de lancer les plus grands guitar-heroes des seventies : Eric Clapton qu'on ne présente plus, Mick Taylor qui passa ensuite chez les Rolling Stones, Peter Green, et bien d'autres... mais il a surtout jeté les bases, dès le début des années 60, d'un langage musical encore aujourd'hui universel et incontournable, basé sur une interprétation moderne et vivante du blues traditionnel. Loin des modes éphémères et du showbizz actuel, John Mayall continue d'ébahir les connaisseurs, revisitant inlassablement les innombrables facettes de la musique de blues dont il connait toutes les subtilités et sait user de toutes les nuances pour créer des compositions qui semblent sortir tout droit de l'Amérique profonde, depuis le légendaire "Blues from Laurel Canyon" jusqu'au majestueux "Blues for the Lost Days" dans lequel il rend un vibrant hommage à tous les grands noms du blues des sixties, dressant au fil des morceaux une fresque musicale de sa propre existence, assortie des réflexions que lui inspirent le monde contemporain, à la façon des premiers chantres du blues rural du début du XXeme siècle.


Posté par mammouth à 23:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur John Mayall le père du Blues moderne

Nouveau commentaire