02 juin 2006

Dedicace

dedicace_etienne

John Mayall à Avignon (graphisme John Mayall). Dédicace à Etienne Soulies.

buddy

Re: John Mayall

Message par BAYOU le Sam 18 Mar 2006 - 19:59

J'ai assisté à un de ses concerts voici tout juste un an voilà ce que j'en disais:

John Mayall assure à l’entrée la vente de ses CD et DVD, tout seul comme un grand, sans service de presse, sans aide. Beaucoup de photos, de dédicaces, moi j’ai oublié mon appareil numérique, et j’ai à peine 10E sur moi….
J’échange toutefois quelques mots ( Mes quelques rudiments d’anglais me sont utiles) et je lui demande quel est selon lui le meilleur guitariste avec lequel il ait joué (Clapton, Mick Taylor, Peter Green, Harvey Mandel…)
Grand sourire "THE NEXT"…
Un qui a l’accent de son Texas natal, c’est Buddie Wittington qui, avant l’arrivée de Mayall, sur scène nous balance Done Somebody Wrong d’Elmore James, immortalisé par l’Allman Brothers Band sur le célèbre Fillmore East) et Just Got Back from Baby’s de ZZTOP, (entre texans !)

Arrive le père Mayall avec son harmonica, une petite guitare et son clavier.

1h50 de blues pur et dur, on sent que c’est lui qui dirige, toujours d’une main de fer, les interventions et les solos.Ce mec a plus de 70ans, mais il en impose superbement.
Joe Yuele (batterie) et Hnak Van Sickle assurent bien, mais c’est le son de la guitare et ses dialogues avec l’harmonica et/ou le clavier qui donnent la couleur et l’ambiance.
Buddie nous fera un pot pourri d’intros (Layla, Paint it Black, Dazed & Confused..) comme autant d’hommages à ces blancs becs anglais, qui au début des sixties jouèrent les grands classiques des vieux bluesman de Chicago et du delta du Mississipi.
John Mayall fut leur professeur.
Des années après il est toujours là, avec cette flamme bleue intacte.
R E S P E CT
Et dès la fin du concert, le père Mayall, toujours en tenue de scène ( Tee shirt et pantalon clair), sort sa table, ses CD et DVD devant le théâtre ..et la vente continue !

Il est 23h il fait 8° dehors
Les vieux blusmen ne meurent jamais

Mon Blog
http://mick.over-blog.com/
Nouveau, le forum
http://rock-music.weshforum.com/


John Mayall au Rouge Gorge - par David le 07/05/2006 --- 16:35

Abracadabra, …voici John Mayall !
John Mayall & The Bluesbreakers – Le Rouge Gorge – 26 mars 2006

Ce n’est certainement pas évident pour un artiste à la réputation de John Mayall de se laisser accoster de si près par ses fans. Pourtant John Mayall était déjà dans la salle du Rouge Gorge plus d’une heure avant le concert, à la disposition de son public.
Une fois de plus le Rouge Gorge était complet et se permettait de refuser l’entrée aux mal prévenants, qui n’avaient pas pris les dispositions adéquats pour satisfaire leurs joies auditives et visuelles, pour le show du légendaire John Mayall. Malheureux furent les avignonnais non inquiétés, alors que dans la salle, des Espagnols avaient pu s’organiser de la plus belle des manières pour ne point rater l’événement.
Buddy Whittington défriche l’air du Rouge Gorge et les oreilles du public permettant à la machine « Bluesbreaker » de se préchauffer. Accompagné par une section rythmique (Joe Yuele et Hank Van Sickle) toujours aussi fidèle à John Mayall, Buddy tente d’émouvoir le public un brin perplexe. Buddy met à la disposition de l’assemblée quelques audacieuses envolées de six cordes, appliquées avec justesse, efficacité et personnalité.
Le public, à ma surprise, semble peu touché par les esquisses musicales du guitariste ou alors la bonne moitié d’entre eux dissimule son allégresse.
Une impression qui disparaît avec l’arrivée du « géant britannique » : John Mayall.
Rassuré ! Je n’aurais jamais pensé que cette expression publique pouvait disparaître aussi rapidement.
Le Rouge Gorge, par son cadre majestueux, offre régulièrement une étincelle d’embrasement pour les artistes amoureux des ambiances intimes des Pubs anglais et des Clubs de Chicago. Forcément, John Mayall, lui est conquit par la délicatesse du lieu et profite alors de ce moment opportun pour s’ouvrir à son public. Ce qui devient très intéressant pour le public qui assiste à un show de John Mayall qui se rend attentif et attentionné envers le public.
Je dois dire que l’anglais habitué des grandes scènes n’a pas l’occasion de s’ouvrir de telle façon et de narrer quelques anecdotes.
Un mince retentissement d’enthousiasme se fait ressentir toujours dans le même coin du Rouge Gorge, par d’éternels fidèles à la programmation Blues d’Avignon. De temps à autres des détachements d’exaltations se fondent dans la masse, par ci par là.
M
ais à étudier de près les réactions de l’auditoire, au fil des homériques Blues de John Mayall, il semblerait que de nombreux visiteurs n’en décroisent pas les bras et ne se décrispent pas les lèvres.
Alors, que le Pape du Bristish Blues avance en sens unique, un gros pourcentage du public, (quatre cent cinquante personnes sur six cent), poursuit la visite musicale du « musée ».
Quelques inconditionnels tenteront, en vain d’émoustiller l’éveil sensoriel de leur voisinage.
Mais Sir Mayall, avec un flegme personnel, entretien avec ferveur son aventure et la partage de ses connaissances.
Ce n’est qu’après des évolutions « harmonicales » spectaculaires et arrivé au rappel, que le public se réveille, en réalisant que c’est bien le véritable John Mayall qui a su leur ouvrir une petite porte de son jardin privé. Une prise de conscience magistrale qui permettra un double retour de la star, avant que celui ci ne retrouve ses fans au stand de merchandising.
Perplexité face au charisme du légendaire musicien, timidité face à la modestie de cette star… ???
Pourtant le public était hétéroclite…une veine pour un concert de Blues … !!!
David

buddy_et_john_11buddy_whittington1john_mayall_11john_mayall_21

john_mayall_42john_mayall_51john_mayall_411

John Mayall décoré

13/06/05

La reine Elizabeth a élevé John Mayall au rang d'Officier de l'Ordre De l'Empire Britannique le 10 juin dernier, c'est-à-dire quelques jours avant la sortie de son dernier disque Road Dogs paru le 14 juin chez Eagle Records. Dans la liste de décoration figurait aussi le guitariste Brian May des Queen, et Jimmy page le guitariste de Led Zeppelin.

http://www.villarderohde.com/08_FEB.W_Z_109_20060208.pdf

http://www.senart.com/sites/web/fichier/media212.pdf

Posté par mammouth à 12:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Dedicace

    Merci pour ce commentaire... tu as tres bien compris l'esprit Mayall !!! tes photos sont superbes. andre

    Posté par andre soulies, 17 juin 2006 à 14:47 | | Répondre
Nouveau commentaire